Plusieurs croyances sont bien entretenues dans l'esprit de plusieurs Canadiens quant à la vie extra-terrestre, les phénomènes paranormaux et les conspirations.

Vie extra-terrestre, paranormal et complots: les croyances des Canadiens

C’est un sondage très amusant, voire tout un bijou que nous offre le Angus Reid Institute, surtout en cette période d’actualité estivale. En effet, la maison de sondage sans but lucratif nous fournit des données toutes fraîches sur ce que pense les Canadiens sur les extra-terrestres, le paranormal et les théories du complot.

Tout d’abord, permettez-moi de vous informer qu’il y a une corrélation positive entre l’appréciation de la série The X-Files et l’avis que des extra-terrestres ont déjà visité la Terre:

 

Évidemment, que ces téléspectateurs aient été convaincus de cette possibilité en visionnant la série ou encore qu’ils étaient déjà des gens propices à croire aux phénomènes extra-terrestres demeure une question ouverte.

Plus généralement, on apprend entre autres du coup de sonde que quatre Canadiens sur cinq s’imaginent qu’il doit bien y avoir une forme ou une autre de vie intelligente ailleurs dans l’univers, qu’ils sont aussi 77% à penser que plusieurs phénomènes étranges ne peuvent être expliqués par la science à ce jour et qu’un peu moins du tiers des répondants estime que les fantômes existent.

 

Mais le lecteur de profondeur sera plus diverti encore en regardant les énoncés et leurs résultats dans le détail. Parce qu’on a aussi sondé la population sur plusieurs théories peu fondées qui perdurent. Par exemple, avons-nous vraiment été sur la Lune? Barack Obama est-il vraiment américain de naissance? Sommes-nous gouvernés par une élite mondiale travaillant secrètement? (Sur ce dernier point, j’aurais A-D-O-R-É qu’on demande aussi si cette dernière est composée en fait de lézards)

 

Voici quelques observations de disparités socio-démographiques lorsqu’on scrute les données dans le détail.

Les hommes et les femmes

Les femmes croient davantage que les hommes en la possibilité que certaines personnes aient des pouvoirs psychiques de prédiction du futur (54% vs 36%), aux fantômes aux projets inachevés sur Terre (37% vs 22%) et à la possible communication avec le défunt (47% vs 24%).

En revanche, les hommes sont plus propices à estimer que le réchauffement climatique est une pure invention d’intérêts financiers ou idéologiques (31% vs 23%). Pour le reste, notamment les autres conspirations, les disparités homme-femmes sont limitées.

Le Québec et les autres régions

Il semble que le certificat de naissance du président Obama intéresse bien moins le Québec que le reste du pays. Cet intérêt se situe à seulement 6% dans la province comparativement aux habitants des prairies, par exemple (15-16%).

Par contre, nous croyons aussi moins à l’authenticité des alunissages Apollo (21% des Québécois n’y croient pas, par rapport à 10-16% ailleurs dans le pays). J’ai du mal à trouver une explication à cela.

L’éducation

Plusieurs différences notables vont de pair avec le niveau de scolarisation, surtout en ce qui concerne les conspirations – ce qui n’est pas une surprise, plusieurs études l’ayant déjà démontré.

En fait, pour pratiquement tous les énoncés à ce sujet, la corrélation entre le niveau d’éducation (secondaire ou moins, collégiale et technique, universitaire) et leur véracité perçue est inverse. Moins une personne est scolarisée, plus elle est encline à y croire. La différence est la plus marquée avec les agissements obscurs du gouvernement américain (48% vs 33%), l’existence d’un gouvernement secret mondial (37% vs 26%), la fausseté du réchauffement climatique (29% vs 18%) et la marche de l’homme sur la Lune (18% vs 10%).

Pour voir les résultats de manière complète et détaillée

Répondez ou commentez